23/11/2008

pardon.

Pas de message actuellement, j'ai un petit problème de santé.  Amitié Ben

09:40 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

15/11/2008

La grenouille verte.

grenouille [800x600]

08:00 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : grenouille, nature, animal, macro, verte |  Facebook |

14/11/2008

Drôle de nature.

DSC_0060 [640x480]

08:00 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : photo, nature, drole, plante, macro |  Facebook |

13/11/2008

Angélique sauvage.

 

fleur blanche 3 [640x480]

 Origine du nom

Angélique ou herbe aux anges. Son appellation vient des pouvoirs magiques que les anciens lui donnaient

Synonyme(s) : Angélique des bois, Angélique sauvage, Herbe aux anges, Faux panais, Herbe à la fièvre, Impératoire sauvage

Utilisations officinales : les racines, les fruits et les feuilles fraîches contiennent des substances toniques, stomachiques, digestives, expectorantes, emménagogues, sédatives, carminatives (limitant la formation de gaz dans le tube digestif). Elle est donc prescrite contre l'atonie digestive, l'aérophagie spasmodique, les vomissements, les tensions abdominales, les migraines d'origine nerveuse avec ou sans vertiges, les menstruations difficiles (aménorrhées), l'asthme nerveux et l'insuffisance hépatique.

source plante.sauvge.free

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : photo, nature, angelique, plante, macro, sauvage |  Facebook |

12/11/2008

Brunelle commune.

DSC_0224 [640x480]

La Brunelle commune (Prunella vulgaris) est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées.

Autres noms vernaculaires : petite consoude, charbonnière, prunelle, herbe au charpentier et brunette.

Cette plante est réputée être un carminatif, anti-inflammatoire, antipyrétique, antiseptique, antispasmodique, antiviral, astringent.

Elle est utilisée pour réduire la fièvre, soulager les maux de gorge, la toux et les malaises dus au rhume.

Ses qualités stomachiques la font aussi utiliser pour soulager les crampes d'estomac et les aigreurs et réduire la diarrhée et les vomissements

Source wikipédia

DSC_0225 [640x480]

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nature, plante, macro, mauve, brunelle |  Facebook |

11/11/2008

Naissance d'un mouche.

DSC_0130 [640x480]

DSC_0125 [640x480]

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : photo, nature, naissance, mouche, macro |  Facebook |

10/11/2008

Une pezize orangée

DSC_0030 [640x480]

Cette Pézize d'un bel orange vif se rencontre ordinairement à l'automne le long des chemins forestiers et dans les clairières, sur les terres battues et piétinées de préférence argilo-sableuses. Elle pousse presque toujours en colonies nombreuses qui recouvrent le sol de leurs coupes éclatantes. C'est un champignon comestible mais de petite taille. On peut le consommer cru, en salade ou accommodé avec du sucre.

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : photo, nature, champignon, macro, pezize |  Facebook |

09/11/2008

Chatons de l'aulne.

DSC_0204 [640x480]

Alnus glutinosa (aulne glutineux, aulne noir) : chatons femelles. Arbre pouvant atteindre 30 m, mais rencontré le plus souvent en cépées, dans leslieux humides, au bord des cours d'eau. Les feuilles sont plus ou moins visqueuses (glutineuses), à limbe arrondi, crénelé-denté, souvent échancré au sommet. Leur nervure principale porte des poils roux au revers, en particulier au départ des nervures secondaires (de 5 à 9 paires). Fleurs verdâtres ou rougeâtres (février-mars). Fruits à deux ailes coriaces, très étroites. Nom catalan : vern.

DSC_0202 [640x480]

Les caractéristiques très noble de l'aulne en ont fait un des bois les plus prisé dans la fabrication de guitares haut de gamme.

Chez les Grecs et les Romains, l'aulne était l'arbre de la mort.

Les termes vergne ou verne dérivent d'un mot gaulois, uerna, dont le sens premier était 'marais'.

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : photo, chatons, nature, aulne, macro |  Facebook |

08/11/2008

L'epeire fasciée ou araignée tigre.

DSC_0181 [640x480]

Les couleurs de l’Epeire et leur agencement sont aposématiques. Il s’agit d’un mimétisme dissuasif, ressemblance avec les guêpes, frelons... Ses pattes recouvertes de poils soyeux empêchent toute adhérence à sa toile. Ses proies sont les sauterelles, criquets, mouches et abeilles. C’est une grande dévoreuse, jusqu’à 4 sauterelles par jour. Son biotope est plutôt chaud, sec, ensoleillé et ayant subi l’action humaine : ici prairies issues de parcelles défrichées dans le bois de Cressé. Mais si les proies sont abondantes elles peuvent se rencontrer de manière localisée dans des biotopes plus froids ou plus humides.

DSC_0128 [640x480]

08:30 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : photo, nature, araignee, tigre, macro |  Facebook |

07/11/2008

Fourmi rousse des bois.

DSC_0039 [640x480]

La fourmi rousse des bois est la plus connue de nos fourmis. Beaucoup d'espèces se confondent sous cette appellation globale,  Formica rufa étant "LA" fourmi rousse.
Bien que préférant les proies vivantes, ces insectes sont omnivores. Les fourmis chassent de très nombreux insectes et sont de ce fait très utiles dans la destruction des insectes dits "nuisibles" quand ils sont en très grand nombres.  Elles sont d'ailleurs protégées dans certains pays Européens.
Pour la chasse, les ouvrières sont bien sûr dotées de mandibules, mais elles sont surtout capables de projeter par l'extrémité de l'abdomen un jet d'acide formique très corrosif.
La structure sociale complexe des fourmilières fait des fourmis la deuxième civilisation la plus évoluée sur Terre, si ce n'est la première

(source microcox)

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : photo, nature, insecte, macro, fourmi |  Facebook |

06/11/2008

Une Gentiane ciliée.

 

La Gentiane ciliée (Gentianopsis ciliata) est une espèce de plante herbacée bisannuelle de la famille des Gentianaceae.

C'est une espèce de plantes aux tiges non ramifiées, aux feuilles basales ovales, aux caulinaires étroites et lancéolées, aux fleurs bleues terminales à quatre pétales bordés de cils bleutés

fleur bleue [640x480]

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : photo, nature, plante, macro, gentiane |  Facebook |

05/11/2008

Amanite tue mouche ou fausse oronge

DSC_0160 [640x480]

 Usage courant

L'amanite tue-mouches fut très tôt utilisée en Europe comme insecticide dilué dans le lait, d'où son nom vernaculaire.

La muscarine extraite de ce champignon a permis de caractériser un récepteur synaptique sensible à l'acétylcholine, appelé récepteur muscarinique.

 Usage rituel

Les druides et les sorciers l'utilisaient aussi à des fins chamaniques comme le peyotl au Mexique (cf. Castañeda). Suivant une préparation particulière, elle était censée faire entrer le pratiquant dans d'autres réalités de conscience et interférer avec le monde des esprits, du fait de son caractère hallucinogène.

Le caractère psychotrope est attribué au muscimole et à la muscazone (issu de l'acide iboténique quand le champignon est séché). Ces principes sont éliminés par les urines qui peuvent être réabsorbées comme boisson enivrante. La première observation de cet usage est attribuée au cartographe suédois Philip von Strahlenberg en 1730 qui en relève l'usage par divers peuples du Kamtchatka mais en fait cet usage concerne aussi d'autres peuples résidant dans des régions voisines de l'Oural. Cet usage y a perduré au moins jusqu'à la fin du XIXe siècle et pourrait remonter à plus de 4 000 ans selon certaines études linguistiques.L'amanite est consommée mâchée ou bue après dilution des principes actifs dans du lait, de l'eau chaude, du jus de myrtilles.

(source wikipédia)

DSC_0169 [640x480]

08:30 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nature, champignon, macro, amanite |  Facebook |

04/11/2008

Le tramete versicolor.

champignon 10 [800x600]

Le polypore versicolore se developpe en étages superposés de plusieurs individus semblant s'imbriquer les uns dans les autres. Sa dureté est parfois telle qu'elle l'a amené autrefois à être utilisé comme bijou. Non comestible en raison, notamment, d'une chair coriace, il n'est toutefois pas classé parmi les espèces toxiques.

08:30 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : photo, nature, champignon, macro |  Facebook |

03/11/2008

Tête de moineau ou centaurée jacée

DSC_0062 [640x480]

La centaurée jacée ou centaurea jacea, (encore appelée tête de moineau), est une plante vivace très commune dans les prés, les bords de chemins ou les bois clairsemés, elle appartient à la famille des composées.

Elle forme une touffe large et peu dense de 50 à 80 cm de haut avec des tiges dressées, raides et dures, assez peu ramifiées.

Les feuilles supérieures sont entières, lancéolées et sessiles.

La floraison de cette plante est particulièrement intéressante puisqu'elle débute en mai pour s'arrêter fin octobre : une belle performance.
Les fleurs sont en réalité des
capitules de couleur purpurine, leur taille est appréciable et elles font un bel effet, surtout en fin de saison où elles ne risquent pas de passer inaperçues.
De plus, elles sont intéressantes à détailler de près avec leurs longues
ligules divisées et les bractées de l'involucre marron à bordure plus claire.

Les fruits qui succèdent aux fleurs ne sont pas munis d'aigrette de poils.

Cette centaurée passe pour avoir des propriétés eupeptiques et diurétiques.

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : photo, nature, fleur, macro, tete de moineau |  Facebook |

02/11/2008

La mouche

60 [800x600]

Utilité et nuisance de la mouche

La mouche est le plus souvent regardée par l'Homme comme un insecte malpropre et vecteur de maladies comme le typhus ou le choléra. Les mouches se trouvent par exemple par milliers dans les latrines.

Certaines sont vectrices de maladies parasitaires, telle la maladie du sommeil qui est véhiculée par la mouche tsé-tsé.

Certaines espèces font aussi, à l'état larvaire surtout, des dégâts aux récoltes ou parasitent le bétail. Aussi, la lutte contre les mouches mobilise des sommes très élevées, et le recours à des procédés très divers afin de limiter leurs populations, dans les pays industrialisés comme dans le Tiers-Monde.

Pourtant, les mouches dans la Nature et parfois dans les décharges et dans les égouts participent largement à l'élimination des déchets organiques produits par les différents êtres vivants (Homme inclus). L'Homme a également su tirer parti des mouches :

  • appliqués sur une plaie, certains asticots élevés en milieu stérilisé permettent une cicatrisation rapide en sécrétant une substance coagulante et antiseptique (asticothérapie) ;
  • en médecine légale, la connaissance de différentes espèces de mouches (et d'autres insectes parasites) permet de déterminer l'ancienneté d'un décès, ainsi que les lieux dans lequel le corps a éventuellement été entreposé ;
  • les mouches (larves) sont mangées chez certains peuples ;
  • des mouches prédatrices sont utilisées dans le cadre de la lutte biologique, afin de combattre divers animaux ravageurs (coléoptères, chenilles de certains papillons, pucerons, voire d'autres mouches).

(source wikipédia)

08:00 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : photo, nature, mouche, insecte, macro |  Facebook |

01/11/2008

La chenille du Bombyx de la ronce.

DSC_0149 [640x480]

DSC_0142 [320x200]


58 [640x480]

La chenille velue du bombyx de la ronce, ne mange pas que des ronces comme son nom pourrait l’indiquer ! Elle mange tout ce qui passe… ou presque.

Un beau noir velouté cerclé de jaune, pas de doute, c’est la chenille du bombyx de la ronce. Elle est parfois appelée « la polyphage », celle qui mange tout, car elle dévore aussi bien les ronces que les fraisiers, les framboisiers, les luzernes, les trèfles, les prunelliers, les bruyères, les rosiers, etc. Elle est légèrement urticante, mais tu peux quand même la toucher sans risquer de gros boutons, au pire un léger chatouillis.
Elle naît courant juin et grandit lentement jusqu’à l’automne. Ouvre l’œil, tu peux encore l’apercevoir dans les herbes hautes, mais plus pour longtemps. Au premier frimas, elle cherchera un abri pour passer l’hiver. Ce n’est qu’au début du printemps qu’elle sortira de sa cachette pour se transformer en joli papillon de nuit et pondre rapidement ses œufs. En as-tu déjà vu ?

08:15 Écrit par Ben dans photo | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : photo, papillon, nature, insecte, chenille, macro |  Facebook |